01
02
03
04
05
06
07
08
09
série de 20 photographies couleur réalisées au moyen-format 6X7, 2018-2021

« En déroulant l'histoire d'un seul être, vous pouvez dire presque tout du monde. » Asli Erdogan

Karine est une jeune femme d'une trentaine d'années, une mère de 3 enfants lorsqu'elle se réveille un jour sur un lit d'hôpital, soudain « emmurée » dans son propre corps. Karine est une miraculée. Elle a survécu là où bien d'autres meurent. Depuis plus de trente ans maintenant, Karine vit avec des séquelles irrémédiables.
Comment revient-on à/dans la vie après une telle expérience ?
Que devient notre quotidien lorsqu'on a perdu l'usage de ses bras et de ses mains ?
Les questions posées par un tel basculement de vie sont multiples et inimaginables. Replacer ces problématiques au cœur d'une démarche autant visuelle que narrative, tel est l'objectif de ce projet de livre La peau des autres.

« By unfolding the story of a single being, you can tell almost everything about the world. » Asli Erdogan

Karine is a young woman in her thirties, a mother of three, when she wakes up one day in a hospital bed, suddenly "locked" in her own body. Karine's recovery is a miracle. She has survived where many others die. For more than thirty years now, Karine has lived with irreparable sequels.
How do you come back to life after such an experience?
What happens in our daily lives when we lose the use of our arms and hands?
The questions raised by such a change of life are multiple and unimaginable. The aim of this book project, "La peau des autres / The skin of others", is to place these issues at the heart of a visual and narrative approach.